Libre de vendre sans commission
Libre d'acheter sans complication


Maisons vendues directement par les propriétaires
Méthode simple et complète qui a fait ses preuves

Comment vendre sans courtier?

Comment acheter du propriétaire?

Vos résultats de recherche

Conseils pour acheter une propriété

1. Faites un budget réaliste

home sweet home

  1. Ne vous fiez pas uniquement à votre banque!
  2. Faites la liste de toutes vos dépenses
  3. Établissez votre budget

Avant de commencer à chercher votre future maison, vous devez déterminer votre budget. Cela vous évitera de perdre votre temps à considérer des maisons que vous ne pourrez pas vous payer. Voici trois étapes pour faire un budget réaliste.

 

1. Ne vous fiez pas uniquement à votre banque!

Du point de vue de votre institution financière, le scénario idéal est que vous empruntiez le maximum que vous serez capable de rembourser. Elle ne se préoccupe pas de savoir si vous vous sentirez pris à la gorge et si vous serez obligé de limiter toutes vos dépenses pour faire vos paiements mensuels d’hypothèque. La seule chose qui compte pour elle, c’est que vous fassiez ces paiements.

Le contrat d’hypothèque la protège : si vous êtes incapable de rembourser votre prêt, elle pourra saisir votre propriété, la revendre et garder tout l’argent pour rembourser le prêt.

Elle a donc intérêt à vous prêter le maximum d’argent possible. C’est son intérêt, pas le vôtre! Il serait donc très imprudent de vous fier uniquement à votre banque pour déterminer la valeur de la propriété que vous pouvez vous offrir.

 

2. Faites la liste de toutes les dépenses

Acheter une maison et y emménager coûte cher. Voici un aide-mémoire.

Dépenses liées à l’achat :

  • Frais d’inspection
    Vous voudrez faire vérifier l’état réel de la maison par un expert avant de conclure l’achat. Une vérification de base coûte environ 500 $. Si vous avez besoin d’expertises additionnelles (vermiculite, pyrite, qualité de l’eau, fosse septique, foyer, etc.), la facture peut s’élever à quelques milliers de dollars. Aussi, si vous n’êtes pas certain de la valeur réelle de la propriété, vous voudrez peut-être la faire évaluer. Ces frais s’appliquent à chaque maison pour laquelle vous ferez une offre d’achat.
  • Droits de mutation
    Il s’agit d’une taxe spéciale que la municipalité impose à tous les nouveaux arrivants (ce qu’au Québec on appelle parfois la « taxe de bienvenue »). Cela représente approximativement 1 % de la valeur de la maison, payable quelques semaines ou quelques mois après l’achat. Informez-vous auprès de la municipalité.
  • Frais légaux
    La transaction devra être supervisée par un professionnel du droit. Au Québec, il s’agit d’un notaire, alors qu’ailleurs ce travail est souvent fait par un avocat. Les prix varieront selon les régions, mais vous pouvez prévoir un minimum de 1 500 $.
  • Ajustement des taxes
    Si le vendeur a payé des taxes à l’avance (par exemple, des taxes municipales ou scolaires), vous devrez les lui rembourser lors de la transaction.
  • Taxes de vente
    Certaines propriétés peuvent être soumises à des taxes de vente (par exemple, si la maison appartient à une entreprise, ou s’il s’agit d’une maison neuve). Le coût des taxes doit être ajouté au prix de la maison.

Dépenses liées au déménagement et à l’aménagement :

  • Rénovations
    Rares sont les nouveaux propriétaires qui emménagent dans leur nouvelle maison sans la rénover. Non seulement faut-il prévoir un budget de rénovation, mais il faut aussi prévoir les dépassements dus aux surprises.

Par exemple, en changeant un lavabo, vous vous rendez compte qu’il faut aussi changer la plomberie.

Vous serez peut-être tenté par des « tant qu’à ». Par exemple, vous vous direz peut-être « tant qu’à repeindre partout, aussi bien en profiter pour revernir les planchers ».

Une règle « du pouce » : vos rénovations vous coûteront le double du montant que vous aurez estimé. Prévoyez cette dépense!

  • Achats, décoration
    Voudrez-vous acheter une nouvelle table de cuisine? De nouveaux rideaux? Peut-être aurez-vous besoin d’une tondeuse à gazon… Emménager dans une nouvelle maison comporte de nombreux petits achats qui, lorsqu’on les additionne, peuvent représenter un montant assez élevé.
  • Déménagement
    Le jour J, lorsque vous emménagerez dans votre nouvelle demeure, vous devrez louer un camion et, souvent, retenir les services de déménageurs.
  • Branchement aux services publics
    Vous aurez aussi des frais pour débrancher et rebrancher les services publics (Internet, télévision, téléphone, etc.).

 

Frais à assumer sur une base régulière une fois que vous êtes propriétaire :

  • Hypothèque
    C’est souvent la principale dépense liée à l’achat de la maison.

N’oubliez pas qu’il est possible que les taux aient augmenté lorsque vous renouvellerez votre hypothèque. Prenez le temps de faire certains scénarios. Vous ne voudrez pas être obligé de revendre votre propriété dans cinq ans parce que les taux ont augmenté de 2 %.

Important : obtenir un meilleur taux pourrait vous faire économiser des milliers de dollars! Pour apprendre comment faire, consultez notre section Magasinez le meilleur taux.

  • Assurance prêt hypothécaire
    Si votre mise de fonds n’est pas suffisante (par exemple, elle représente moins de 20 % de la valeur de l’hypothèque), vous devrez probablement acheter une assurance pour votre prêt hypothécaire. Le coût peut varier entre 0,5 % et 2,9 %.

 

La plupart des institutions financières ajusteront le taux de votre hypothèque pour couvrir cette assurance. Si par exemple votre taux d’intérêt est de 3 % et votre assurance de 2 %, vos paiements d’hypothèque seront calculés sur la base d’un taux de 5 %.

  • Taxes
    Selon la municipalité, vous aurez à payer différentes taxes (municipales, scolaires, d’État, etc.).
  • Assurance habitation
    Vous voudrez assurer votre habitation contre le feu, le vol et d’autres sinistres.
  • Charge de copropriété, entretien
    Vous devez prévoir une réserve pour les réparations et l’entretien de votre propriété. Le coût variera selon la propriété, en particulier selon son âge. Certains propriétaires prévoient par exemple 1 % de la valeur de la maison par année pour les rénovations majeures. Pour une maison de 400 000 $, la réserve est alors de 4 000 $ par année.

Si vous achetez une copropriété, vous serez probablement obligé de verser un montant fixé à l’avance pour l’entretien et les réparations (les « frais de condo »).

  • Remboursement de votre RAP
    Le RAP (Régime d’accession à la propriété) vous permet d’utiliser une partie de l’argent de votre REER pour acheter votre maison. Si vous utilisez le RAP, chaque année vous devrez remettre dans votre REER au minimum un quinzième de l’argent que vous en avez retiré.

 

3. Établissez votre budget

Le principal conseil pour faire un budget réaliste consiste à… faire un budget. Plusieurs acheteurs de maison n’en font pas, alors que, en achetant une propriété, ils auront plusieurs nouvelles dépenses.

Vous devez séparer votre budget en deux.

  • L’argent disponible immédiatement
    Il s’agit de la partie de vos économies que vous voudrez consacrer à l’achat de la propriété. Vous devez soustraire toutes les dépenses liées à l’achat, au déménagement et à l’aménagement. Ce qui reste forme votre mise de fonds disponible pour l’achat.
  •  

  • Dépenses régulières
    Il s’agit de la partie de vos revenus que vous voudrez consacrer à votre maison. Vous devez couvrir les taxes, les assurances et les autres dépenses régulières.

Une fois que vous avez calculé combien vous aurez d’argent disponible pour votre mise de fonds et vos paiements d’hypothèque, il sera facile de calculer la valeur de la propriété que vous pouvez vous offrir.

Prochaine étape : obtenir votre pré-approbation hypothécaire.

  • error: Tous les droits réservés !!!