Libre de vendre sans commission
Libre d'acheter sans complication


Maisons vendues directement par les propriétaires
Méthode simple et complète qui a fait ses preuves

Comment vendre sans courtier?

Comment acheter du propriétaire?

Vos résultats de recherche

Conseils pour acheter une propriété

5. Négociez directement avec le vendeur

 

Apprenez comment négocier directement avec le vendeur

Vous voulez acheter votre maison et le vendeur veut vendre sa maison. Les négociations doivent être une discussion ouverte et honnête pour trouver un terrain d’entente qui conviendra aux deux.

Certains voient les négociations comme une guerre qui se termine par un gagnant et un perdant. Cette approche est la meilleure façon… de se retrouver avec deux perdants. Optez plutôt pour une approche gagnant-gagnant (en anglais, win-win).

 

Pourquoi les négociations entre deux courtiers immobiliers sont souvent peu efficaces

Les courtiers immobiliers négocient par offres et contre-offres écrites. L’acheteur offre par écrit d’acheter la maison à un certain prix et sous certaines conditions. L’information part de l’acheteur, va à son courtier, puis au courtier vendeur, puis au vendeur. Si un détail accroche, l’information doit ensuite revenir par le même chemin. Les deux courtiers n’ont pas le droit de s’échanger directement certaines informations très importantes, par exemple le prix minimal que le vendeur accepterait.

Cette méthode de négociations est lourde et lente. Eureka.Maison propose une méthode beaucoup plus simple.

 

Comment négocier : la méthode Eureka.Maison

L’expérience démontre qu’il est plus facile et plus rapide de négocier verbalement plutôt que par écrit. Ne faites pas d’offre écrite sans vous être d’abord entendu verbalement avec le vendeur sur tous les points importants.

Durant les négociations, tentez de trouver un terrain d’entente. Un truc : essayez de déterminer quels sont les points qui ont de l’importance pour le vendeur, mais pas pour vous.

Par exemple :

  • Supposons que, pour vous, la date de prise de possession est peu importante. Bien sûr, vous aimeriez entrer dans votre nouvelle maison le plus tôt possible, mais en réalité un délai ne serait pas un inconvénient majeur pour vous. Par contre, pour le propriétaire, ce mois supplémentaire règlerait plusieurs problèmes.
  • Supposons aussi que vous aimeriez que le propriétaire laisse plusieurs inclusions (le lave-vaisselle, la tondeuse, la souffleuse à neige, les rideaux, etc.). Il ne prévoyait pas les laisser, bien qu’en réalité il n’y tient pas vraiment.
  • Dans cet exemple, vous pourriez offrir au vendeur de rester dans la maison un mois après la signature, mais en échange il laisserait les inclusions.

C’est un très bon exemple d’une entente gagnant-gagnant : chacun obtient quelque chose d’important à ses yeux, en échange de quelque chose de peu importance. En négociant, visez ce genre d’entente qui convient aux deux parties.

Pour vous préparer aux négociations, dressez deux listes :

  • Les conditions qui sont obligatoires pour vous (incluant le prix maximum que vous êtes prêt à payer pour cette propriété).
  • Les conditions sur lesquelles vous pouvez faire des concessions.

Bien sûr, vous ne voudrez pas montrer ces listes au vendeur.

 

Vous êtes accompagné d’un courtier?

Le courtier voudra probablement prendre le contrôle des négociations. Assurez-vous malgré tout d’avoir une conversation franche et ouverte avec le vendeur. Rien ne vous empêche de vous entendre verbalement avec lui avant de rédiger l’offre d’achat, même si cela n’est pas dans les habitudes des courtiers.

 

Lisez attentivement la déclaration du vendeur

La déclaration du vendeur est un document qui contient toutes les informations utiles sur la propriété. Cela inclut des informations importantes comme la présence d’éventuels vices cachés.

De l’eau s’est déjà infiltrée dans le sous-sol? Les fondations se sont déjà fissurées et ont été réparées? Tous les problèmes passés ou présents doivent être décrits.

La déclaration du vendeur vous informera peut-être d’un problème important et invisible (par exemple, la présence de vermiculite dans l’isolant du toit). Le prix et les conditions d’achat de la maison doivent tenir compte de ce problème.

Il est important de porter attention à ce document. S’il vous apprend la présence d’un vice, vous ne pourrez pas prétendre qu’il s’agit d’un « vice caché », puisque vous en avez été informé. Vous n’aurez donc aucun recours contre le vendeur pour ce vice.

Lisez attentivement ce document avant de commencer à négocier le prix et les autres conditions.

Au besoin, consultez le modèle de déclaration du vendeur

 

Négociez de façon sérieuse et responsable

En négociant avec le vendeur, ne lui faites pas une offre ridicule, par exemple en lui proposant un prix beaucoup plus bas que celui qu’il demande. Le vendeur aura l’impression de perdre son temps et pourrait refuser de continuer les négociations avec vous.

Prenez des notes. Vous fier uniquement à votre mémoire, c’est prendre le risque d’oublier un détail important. Aussi, si vous faites une erreur en vous rappelant d’une information, le vendeur pourrait avoir l’impression que vous essayez de le tromper. Cela nuirait aux négociations.

Très important : peu importe le résultat des négociations, restez poli et respectueux. Un manque de savoir-vivre ne vous aidera jamais à trouver une maison.

 

Négociez le prix et les conditions

Certaines conditions de l’offre d’achat doivent être négociées, alors que d’autres devraient être tenues pour acquises.

Ce que vous devez négocier :

Ce qui devrait être tenu pour acquis, sans négociation :

Pour obtenir les détails et les explications, consultez la page Ce que vous devez négocier. Vous voudrez peut-être aussi consulter le modèle d’offre d’achat

 

Une deuxième visite?

Si vous sentez le besoin de visiter la maison une deuxième fois, n’hésitez pas à en faire la demande.

 

Entendez-vous verbalement avant de rédiger l’offre d’achat

Il se peut que vous ne réussissiez pas à trouver un terrain d’entente avec le vendeur. Il est également possible que le vendeur accepte l’offre d’un autre acheteur. Vous serez déçu. C’est normal. Continuez vos recherches et visitez d’autres maisons. La prochaine sera peut-être la bonne!

Lorsque vous vous êtes entendu avec le vendeur sur les points importants, c’est le temps de faire une offre d’achat. L’idéal, c’est de rédiger cette offre d’achat avec le vendeur.

Prochaine étape : Ce que vous devez négocier ou Rédigez l’offre d’achat de votre future maison.

  • error: Tous les droits réservés !!!