Libre de vendre sans commission
Libre d'acheter sans complication


Maisons vendues directement par les propriétaires
Méthode simple et complète qui a fait ses preuves

Comment vendre sans courtier?

Comment acheter du propriétaire?

Vos résultats de recherche

Conseils pour acheter une propriété

6. Rédigez l’offre d’achat de votre future maison

 

Comment rédigez l’offre d’achat de votre future maison

L’offre d’achat est une étape cruciale.

Il s’agit d’un document dans lequel vous offrez au vendeur d’acheter sa propriété à un certain prix et sous certaines conditions. Si le vendeur accepte et si ces conditions sont remplies dans le délai indiqué, vous êtes légalement obligé d’acheter la maison. Vous ne pouvez pas annuler une offre d’achat sans l’autorisation du vendeur.

  1. Comment remplir l’offre d’achat?
  2. Le piège des contre-offres
  3. Et les offres d’achat conditionnelles à la vente?
  4. La réponse du vendeur
  5. Si plusieurs acheteurs soumettent des offres en même temps
  6. Si vous ne parvenez pas à un accord
  7. Si l’offre est acceptée

L’offre d’achat est un document à remplir avec grande attention. Il s’agit cependant d’un document relativement facile à compléter. Utilisez le modèle d’offre d’achat.

 

Avant de remplir l’offre d’achat

Avant de rédiger l’offre d’achat, négociez directement avec le vendeur, sans passer par un système compliqué d’offres et de contre-offres écrites. Entendez-vous verbalement sur le prix et les conditions.

Si un aspect légal vous inquiète, vous pouvez consulter un notaire.

 

La méthode Eureka.Maison : évitez le piège des contre-offres

Les courtiers immobiliers exigent souvent que l’acheteur fasse une offre d’achat avant même de commencer à négocier avec le vendeur. Ces négociations sont lancées avec une contre-offre, dans laquelle le vendeur établit le prix et les conditions qu’il souhaite retrouver sur l’offre de l’acheteur. Les courtiers immobiliers agissent alors comme des intermédiaires et parlent beaucoup entre eux. Aussi surprenant que cela puisse paraître, ils n’ont pas le droit de s’échanger des informations cruciales, comme le prix minimal que le vendeur est prêt à accepter. Cette façon de négocier est lente, difficile, frustrante… et demande énormément de paperasse!

De plus, pendant que vous rédigez votre troisième offre d’achat pour répondre à la deuxième contre-offre du vendeur, rien n’empêche un autre acheteur de faire sa propre offre et de vous couper l’herbe sous le pied!

Il existe une façon plus simple de procéder : la méthode Eureka.Maison! Entendez-vous verbalement avec le vendeur, faites le tour des conditions avec lui, puis rédigez l’offre ensemble. C’est aussi simple que cela.

Utilisez le modèle d’offre d’achat d’une maison d’Eureka.Maison.

 

Avant de signer l’offre d’achat

Une règle importante : ne vous fiez pas à votre mémoire! Utilisez les notes que vous avez prises ainsi que la liste de rappel pour l’acheteur. Assurez-vous que tous les points soient couverts.

Avant de signer votre offre d’achat :

  • Prenez le temps de bien la relire.
  • Comparez votre offre aux notes que vous aurez prises durant les négociations.
  • Si vous n’êtes pas certain, accordez-vous le temps de réflexion nécessaire. Il vaut mieux ne pas acheter une maison après avoir trop hésité que d’acheter une maison qui ne convient pas.

Une fois votre offre signée, si le vendeur l’accepte, vous êtes obligé d’acheter la maison. Vous ne pouvez pas annuler votre offre.

 

La réponse du vendeur

Si vous vous êtes entendu verbalement avec le vendeur, et s’il remplit l’offre d’achat avec vous, il est fort possible qu’il l’accepte immédiatement après que vous l’aurez signée. Félicitations, vous avez franchi une étape importante!

Il est possible cependant que le vendeur désire un peu de temps pour prendre sa décision. Il se peut, par exemple, qu’il négocie avec un autre acheteur , et qu’il voudra attendre d’avoir cette deuxième offre avant de prendre sa décision.

Voici ses trois possibilités :

  • Accepter l’offre

    Une fois que le vendeur a accepté l’offre, elle devient un contrat qui le lie à vous. Si les conditions de l’offre sont remplies (par exemple, l’inspection de la maison doit vous satisfaire), il est obligé de vous vendre la maison, et vous êtes obligé de l’acheter.

  • Refuser l’offre

    Si la maison n’est pas encore vendue, vous pourriez alors faire une deuxième offre. Nous vous suggérons fortement de discuter avec le vendeur pour bien comprendre ce qui ne convenait pas dans la première offre

  • Ne pas répondre à l’intérieur du délai indiqué

    Cela équivaut à refuser l’offre.

Le vendeur a toujours la possibilité de faire une contre-offre. Cela équivaut à refuser votre offre et la remplacer par une nouvelle.

Le vendeur a toujours la possibilité de faire une contre-offre. Cela équivaut à refuser votre offre et la remplacer par une nouvelle.

Assurez-vous qu’il la signe avant l’expiration du délai. Si le délai est dépassé, vous devrez faire une nouvelle offre. Rédigez-la avec lui. L’idéal, c’est qu’il accepte et signe cette deuxième offre sur-le-champ.

Si le vendeur rend les négociations trop complexes sans raison valable, pensez à acheter une autre maison…

 

Lorsque plusieurs acheteurs font des offres en même temps…

C’est la situation idéale pour le vendeur, mais pas pour l’acheteur!

Le vendeur sera souvent tenté de faire monter les enchères. Il pourra utiliser la menace d’accepter l’offre d’un autre acheteur pour vous convaincre d’augmenter le prix ou de modifier certaines conditions.

Dites-vous que tous les acheteurs intéressés se retrouvent dans la même situation.

L’une des façons de tirer son épingle du jeu est de bien comprendre ce qui est réellement important pour le vendeur. Souvent, un vendeur acceptera un prix plus bas de quelques milliers de dollars s’il obtient des conditions qui lui permettent de régler des problèmes importants pour lui.

Par exemple, si déménager rapidement est un problème pour lui, vous pouvez lui offrir une date de prise de possession plus éloignée. C’est là qu’avoir été poli et respectueux tout au long des négociations sera vraiment payant pour vous!

L’erreur à ne pas faire consiste à accepter un prix ou des conditions qui ne vous conviennent pas. Respectez votre budget et vos besoins.

 

Si vous ne parvenez pas à un accord

Vous serez déçu. C’est normal. Continuez votre recherche de maisons. La prochaine sera peut-être encore plus intéressante!

 

Si l’offre d’achat est acceptée

Félicitations! C’est maintenant le temps de s’assurer que vous respectez les conditions de l’offre.

Prochaine étape : remplir les conditions de l’offre d’achat.

  • error: Tous les droits réservés !!!