Libre de vendre sans commission
Libre d'acheter sans complication


Maisons vendues directement par les propriétaires
Méthode simple et complète qui a fait ses preuves

Comment vendre sans courtier?

Comment acheter du propriétaire?

Vos résultats de recherche

Conseils du coach

Vendre avec un courtier immobilier : un processus souvent lourd et frustrant

home sweet home

Voici des questions que les courtiers immobiliers n’ont PAS LE DROIT de poser et les divulguer a leurs acheteurs ni aux courtiers des autres acheteurs (c’est interdit par leur code d’éthique):

  • « Quel est le prix minimal que le vendeur est prêt à accepter?
  • « Quel est le prix maximal que l’acheteur est prêt à payer? »

Souvent, les réponses permettraient de se rendre compte que l’acheteur n’est tout simplement pas prêt à payer le prix réel fixé par le vendeur. Cela éviterait de longues discussions inutiles.

Avec un courtier immobilier, le vendeur et l’acheteur ne peuvent donc pas s’asseoir ensemble et discuter ouvertement. Les courtiers immobiliers sont plutôt obligés de travailler avec un système d’offres et de contre-offres écrites.

Voici le processus imposé aux courtiers :

  1. L’acheteur visite la maison. Son courtier peut poser certaines questions au vendeur, mais pas les plus importantes comme : « A partir de quel prix seriez-vous prêts à vendre? »
  2. L’acheteur et son courtier rédigent une offre d’achat. Souvent, ils ne savent pas si elle conviendra ou non au vendeur.
  3. Le courtier de l’acheteur l’envoie au courtier du vendeur (qui émet un accusé de réception).
  4. Le courtier du vendeur remet l’offre à son client. Ils en discutent. Le vendeur prend sa décision. Certains courtiers peu scrupuleux voudront rapidement toucher leur commission et mettront de la pression sur le vendeur pour qu’il accepte l’offre.
  5. Si l’offre ne convient pas au vendeur, ne serait-ce qu’à cause d’un détail, le vendeur doit refuser l’offre. Il doit alors rédiger une contre-offre… et tout le processus recommence dans l’autre sens!
  6. Les offres et contre-offres peuvent alors faire plusieurs allers-retours avant qu’une des parties fasse une « offre finale » et que l’autre réalise que le prix ne convient pas.

Ce processus est long, pénible et frustrant.

La méthode Eureka.Maison pour les vendeurs et la méthode Eureka.Maison pour les acheteurs permettent de rendre les négociations beaucoup plus simples et beaucoup plus rapides.

  • error: Tous les droits réservés !!!