Libre de vendre sans commission
Libre d'acheter sans complication


Maisons vendues directement par les propriétaires
Méthode simple et complète qui a fait ses preuves

Comment vendre sans courtier?

Comment acheter du propriétaire?

Vos résultats de recherche

Conseils pour vendre votre propriété

1. Remplissez votre fiche de propriété avec grande attention

home sweet home

L’acheteur qui lira la fiche de votre propriété se pose une seule question : « Devrais-je visiter cette maison? » Voici les conseils des coachs d’Eureka.Maison pour mieux le convaincre.

  1. Répondez à toutes les questions
  2. Publiez des informations exactes
  3. Rédigez des textes vendeurs, mais honnêtes

 

Répondez à toutes les questions

Avant de visiter une première propriété, l’acheteurévalue des dizaines de fiches, puis il sélectionne celles qui répondent à ses critères. Il fera ensuite quelques visites en espérant trouver son coup de cœur. Devant une fiche incomplète, qui passe sous silence des informations importantes pour lui, il risque simplement de passer à la propriété suivante. Si vous ne répondez pas à toutes les questions, il pourrait même croire que vous voulez lui cacher quelque chose.

  • Répondez au maximum de questions.
  • Assurez-vous de couvrir toutes les questions importantes.

 

Publiez des informations exactes

Acheter une propriété, c’est choisir de faire confiance au vendeur. C’est vous qui connaissez votre propriété. C’est vous qui savez s’il y a déjà eu des dégâts d’eau, si les voisins sont bruyants, si la résidence est froide en hiver…

Si vous brisez cette confiance, vous perdez votre vente. C’est ce qui risque d’arriver si votre fiche contient des informations approximatives, voire carrément fausses.

Ne vous fiez pas à votre mémoire. Vérifiez tous vos chiffres avec les documents officiels. N’utilisez aucun chiffre approximatif ni aucun chiffre erroné.

  • Utilisez des documents qui pourront prouver vos chiffres :
    • Dimensions exactes du terrain et du bâtiment : votre certificat de localisation.
    • Année de construction, évaluation municipale et taxes municipales : votre relevé de taxes municipales.
    • Taxes scolaires : votre relevé de taxes scolaires.
    • Coût de chauffage et des autres fournisseurs : vos factures.
  • Documentez vos rénovations
    • Conservez toutes vos factures et toutes les soumissions que vous avez acceptées (n’oubliez pas : sans facture ou sans preuve de paiement, une soumission n’est pas une garantie que vous avez fait exécuter les travaux).
    • Si la soumission et la facture n’expliquent pas assez bien les travaux effectués, notez les détails manquants.
    • Si vous faites vous-mêmes les rénovations, conservez vos factures de matériaux.
    • Vous pouvez aussi prendre des photos avant, pendant et après les travaux.
  • Mesurez les pièces avec soin. Faites-vous aider, c’est plus facile à deux.

 

Rédigez des textes vendeurs, mais honnêtes

Utilisez un ton optimiste. Montrez à l’acheteur qu’il sera heureux d’habiter cette propriété.

La propriété est à deux pas d’une boulangerie qui fait un excellent pain? L’école du quartier a bonne réputation? Des rénovations augmentent la valeur de la propriété? Mentionnez tous les avantages qui la mettent en valeur.

Pour les propriétés à revenus, expliquez en quoi il s’agit d’un investissement intéressant à long terme.

Le but du texte est de donner le goût à l’acheteur de visiter votre propriété. Mais comme avec le prix, si vous exagérez, vous aurez beaucoup de visiteurs… déçus, qui partiront sans vous faire une offre. Soyez réaliste.

Essayez de présenter de façon positive les caractéristiques qui pourraient être perçues comme négatives. Par exemple, un sous-sol non fini permet d’y installerfacilement un atelier et du rangement.

N’essayez pas de faire du style, de « bien » écrire. Les phrases courtesainsi que les formulations claires et simples sont beaucoup plus efficaces. Votre but n’est pas de gagner un prix en littérature, mais de vendre votre maison!

Mettez-vous dans la peau d’un acheteur et lisez quelques fiches de propriétés similaires à la vôtre. Cela vous donnera une bonne idée de ce que vous devez faire et ne pas faire.

  • Étudiez les fiches des propriétés concurrentes (dans le même quartier, avec les mêmes caractéristiques et approximativement du même prix).
  • Présentez les bons côtés de votre propriété, surtout les aspects qui ne sont pas visibles sur les photos.
  • Utilisez des termes accrocheurs, mais n’exagérez pas.
  • Visez la simplicité.
  • Évitez les abréviations.
  • Faites-vous relire, idéalement par quelqu’un qui ne connaît pas votre propriété. Il pourra facilement indiquer les passages moins clairs.
  • Utilisez un correcteur d’orthographe.

Votre prochaine étape : comment déterminer le prix de votre propriété.

  • error: Tous les droits réservés !!!